Maj ICS pour le Samsung Galaxy SII prévue pour la semaine prochaine chez Bouygues !

MAJ le 11 juin 2012 : ICS disponible chez Bouygues Telecom pour les Samsung Galaxy S2 génération NT, depuis la fin de la semaine dernière. A croire que mon Samsung Galaxy S2 n’appartient à aucune génération, car cette vague de mise à jour n’est pas encore pour moi.

Il semblerait que Bouygues daigne enfin suivre ses concurrents ! Le compte Twitter de l’opérateur annonce en effet la mise à jour officielle d’IceCream Sandwich (Android 4.0) sur Samsung Galaxy S2 pour la semaine prochaine. Cette annonce intervient le jour de la sortie de son grand frère et concurrent le Galaxy S3, mais surtout deux mois après que la Maj ait été mise à la disposition des clients d’Orange…

Image

Nous verrons si l’annonce sera suivie d’action… enfin ! See you soon !

Asus ZenBook Prime : enfin un vrai challenger pour le MacBook Air ?

Beaucoup de réfractaires à Apple, que ce soit pour l’OS (Operating System) ou pour ses prix, se plaignaient de l’absence d’un équivalent sur le marché au MacBook Air, véritable nouveauté. Très fin et composé d’une mémoire totalement en flash, ce dernier était une vrai révolution dans le monde des ultrabook. Le flash permettant d’avoir un appareil plus léger et beaucoup plus rapide, car ce matériel occupe beaucoup moins de place pour une performance multipliée. Apple annonçait ainsi une rapidité multipliée par plus de 2,5 par rapport aux modèles composé d’un stockage avec disque dur.

Je dis « était » car il semblerait qu’Asus soit sur le point de proposer une réelle alternative au modèle Apple : le Asus ZenBook Prime UX31A. Derrière ce nom compliqué se cache un ultrabook amélioré (une version précédente avait déjà été lancée), prêt à conquérir les adeptes du flash, de la légereté et de la rapidité.

Je vous laisse admirer ci-dessous un comparatif des deux ordinateurs, en configuration maximale : MacBook Air 13,3 », Stockage flash 256 Go et le UX31A de Asus, aux mêmes configurations de base.

Image

Ainsi les principales différences sont :

– Le processeur : Asus intégrera le dernier né d’Intel, plus petit et performant, le Ivy Bridge alors que le MacBook d’Apple intègre celui de la génération précédente.

– Ecran : Brillant chez Apple, mate chez Asus.

– Connectique : 2 ports USB 2.0 pour Apple, alors qu’Asus s’offre des USB 3.0, permettant un transfert de fichiers plus rapide. Cependant, le MacBook Air s’offre le port Thunderbolt, 2 fois plus rapide que l’USB 3.0 (et 20 fois plus que l’USB 2.0) dans ce même domaine. Mais attention, il faut des périphériques adaptés. Il est utilisé notamment avec l’écran Thunderbolt d’Apple. Peu de périphériques sont compatibles aujourd’hui.

– La Garantie de base : de un an seulement chez Apple, il est souvent nécessaire de prendre une extension de garantie, couteuse.

– Le prix : là encore, Apple fait mal. Pour des caractéristiques quasi-identiques, l’utilisateur doit investir presque 200 euros de plus.

Donc sur le papier, Asus a toutes ses chances pour conquérir le coeur des amoureux d’ultrabook aux envies de mobilité et de rapidité. Pour plus d’informations sur la pratique, voici le test réalisé sur LaptopMag (en anglais).

Mais en résumé pour la pratique 

Les points positifs selon LaptopMag : Un écran de très grande qualité offrant des angles de vues impressionnants, Processeur rapide, un clavier au confort amélioré par la profondeur et l’éclairage des touches, et un système audio intéressant.

Les points négatifs soulevés par ce test : le TouchPad nécessite une petite configuration pour éviter les ratés, la rapidité n’est pas aussi performante qu’attendue mais reste très intéressante et la Webcam rencontre certaines difficultés en lumière faible.

Le Asus ZenBook Prime devrait sortir fin juin aux Etats-Unis, dès que Intel aura mis sur le marché son nouveau processeur, le Ivy Bridge. La commercialisation en Europe devrait suivre début juillet. Je publierais l’information officielle dès que celle-ci sera communiquée. A suivre…

See you soon !

Sources : Pc World, LaptopSpirit,

Facebook au Nasdaq : ça commence mal.

Image

Vous le savez sûrement, Facebook a enfin fait sa grande entrée dans la cour des Grands : la Bourse, et plus précisément le Nasdaq. Il rejoint ainsi Google, LinkedIn, Amazon, Yahoo, Intel etc.

Google et LinkedIn avaient marqué le marché avec une première session les valorisant respectivement de 18% et de 109% ! Mais qu’en est-il de Facebook ?

Day 1 (clôture) : +0,61% soit 38,231$ l’action.

Pas très brillant pour la plus grande IPO (Initial Public Offering, ie Introduction en Bourse) de l’Histoire. On s’attendait à mieux. Cependant le volume d’échanges durant cette première séance est assez bluffant : 580 millions de valeurs échangées. Ce qui explique sans doutes les problèmes techniques rencontrés par le Nasdaq. Et oui, une demi-heure de délai pour l’introduction en Bourse car les flux d’échanges étaient trop important ! Certains se sont même vu empêché l’achat de l’action Facebook. De quoi expliquer la faible hausse ? Il ne faut pas pousser. On pourrait dire que je suis mauvaise langue mais…

Day 2 (en cours, 17h13) : – 11, 82% soit 33,711$

Facebook aurait-il vu trop grand ? 580 millions de titres ! Il faut aussi savoir que Facebook effraie les investisseurs et pour plusieurs raisons :

1 – Le changement brutal de prix (de 34 à 38 euros)

2 – La présentation en sweat à capuche de Mark Zuckerberg

3 – Le Business Modèle de Facebook : la publicité.

La publicité sur Facebook a-t-elle autant d’influence sur vous que cela, cliquez-vous souvent ? De plus, selon les statistiques, un internaute serait plus enclin à cliquer sur une publicité Google que Facebook. Alors pourquoi se lancer dans l’aventure Facebook? Le réseau social doit encore faire ses preuves à mon sens. Bien sûr ce n’est pas la fin (que serais-je sans mon compte Facebook?) mais Facebook a encore du chemin à faire, pourquoi pas repenser son business modèle ? A suivre.

See you !

Problèmes de MMS sur le Galaxy S2 : résolu mais quelle aventure

Je sais que beaucoup de propriétaires du Galaxy S2 se plaignaient d’un problème d’envoi et de réception de MMS via le réseau Bouygues Telecom notamment. Vous êtes nombreux sur les forums à crier à l’aide. Je faisais partie de votre groupe et depuis aujourd’hui, le problème est réglé.

Tous les forums disent la même chose : enclencher la recherche automatique de données et re-paramétrer manuellement l’APN de votre téléphone (paramètres de réception des mms). Mais cela ne marche pas pour tout le monde et peu de gens ont résolu le problème.

Or la solution est simple : appeler son service client via le téléphone fixe. Précisez que vous avez déjà reparamétrer votre APN comme dit sur le forum bouygues telecom et… ils vont simplement désactiver et ré-activer votre service mms. Eteignez votre portable pendant une heure et dès le lendemain vous pourrez envoyer vos MMS sans soucis. Certes appeler le service client est contraignant mais finalement, il n’y a que ça qui marche…

En espérant que ça en aura aidé certains… See you soon !

Google Drive : un réel changement ?

Tout le monde en parle, mais est-ce cela vaut vraiment la peine ? Découvrons un peu Google Drive.

Concrètement qu’est-ce que c’est ? Un service de partage de documents en ligne. Depuis 2006, il y avait Google Docs : un système permettant de partager et de modifier des documents en même temps par plusieurs personnes ayant chacune un ordinateur ou un mobile. Les modifications se voient en temps réel (et on peut même voir qui les réalise).Documents Word, Excel, pdf, présentation PowerPoint, tout peut être partagé. Publiquement, ou de manière personnalisée (lien uniquement ou adresses email précises). On pouvait créer un document directement depuis le site web ou le charger depuis son ordinateur sur l’interface google en ligne. Inversement, on peut les charger depuis l’interface sur son ordinateur. A l’intérieur même de ces documents, il est possible de communiquer par messagerie instantanée à droite entre les différents collaborateurs (quelque soit les réglages de partage). Il est nécessaire d’avoir un compte gmail pour accéder à ce service. La sauvegarde s’effectue automatiquement. La présentation et la mise en page sont basiques, mais ce programme permet une réelle collaboration sur le fond.

Source : Google Image

Mais Google a récemment décider de développer ce service autrement et a créé GoogleDrive. Le but est de concurrencer les services de DropBox et de Skydrive de Microsoft. Google Drive reprends les services Google Docs avec la possibilité de synchroniser les documents sur des appareils mobiles. La nouveauté par rapport à GoogleDocs : l’interface accessible directement sur le bureau de votre ordinateur, comme DropBox. Un téléchargement sur la page dédiée de Google Drive du logiciel et le tour est joué.

Mais surtout, Google Drive propose 5Go de stockage gratuit (contre 2Go pour DropBox). Une application mobile est également développée pour Android. De plus, les photos stockées dans GoogleDrive sont directement disponibles dans Google+. L’utilisateur pourra les partager d’un clic avec ses cercles sur le réseau social. Plus de 30 types de fichiers sont consultables via l’interface (Vidéo HD, fichiers Photoshop etc.) De plus, Google Drive intègre une reconnaissance optique permettant de reconnaître le contenu d’un document numérisé pour optimiser la gestion documentaire. Enfin, Google Drive permet de garder la trace des versions successives des documents modifiés. Il est possible de revenir sur les modifications effectuées pendant les 30 derniers jours.

Personnellement, je trouve que DropBox et GoogleDrive sont deux services différents. Le premier permettant de partager des fichiers lourds et éviter la clé USB entre amis, collègues et Famille. Je l’utilise personnellement pour récupérer des photos de famille et les versions finales de mes présentations professionnelles, ainsi que pour accéder à distance à ses mêmes fichiers lorsque je suis en déplacement. Je ne trouve pas DropBox pertinent pour la modification de fichier en collaboration, car si deux personnes modifient le document en même temps, elles ne voient pas les modifications et les deux versions qui vont être sauvegardées des deux côtes vont entrer en conflit. Il n’est pas possible de modifier simultanément. Contrairement à GoogleDrive que j’utilise dans le cas de création de présentations et de fichiers professionnels, permettant aux différents collaborateurs de travailler en même temps et non chacun son tour? Ce qui donne un gain de temps pour un travail collectif. De même, Google Drive est très pratique pour le partage de documents à grande échelle, en transmettant le lien dans un groupe sur Facebook par exemple. Pour que tout le monde puisse visualiser, et/ou modifier un document en même temps. DropBox nécessiterait d’autoriser toute la liste de mails des personnes concernées ainsi que le fait que chacune de ces personnes doit avoir un compte DropBox.

Et méfiez-vous, les nouvelles conditions générales de Google permettent à Google de posséder tous les documents, images, etc. que vous ajouterez à GoogleDrive comme à Google+, alors pensez-y quand vous utilisez ce service.

En Bref

Source : Forum CommentçaMarche

Dites- moi ce que vous pensez de ce service. Voyez-vous les nouveautés apportées par Drive ? See you soon !