Le MacBook Pro écran Rétina : oui mais que pour les pros de la photo ou du design…

 

Image

En cette période de soldes, pour éviter la foule, je n’ai rien trouvé de mieux que de me réfugier dans un AppleStore. Bon puisque j’étais là, j’ai jeter un oeil sur le nouvel ordinateur annoncé lors de la WWDC2012 le 11 juin : le MacBook Pro écran rétina.

Premier regard,premier constat : il est vraiment très fin. Vraiment plus fin que le MacBook Pro de la gamme normale. La qualité de l’écran et sa taille donne un réel confort et une impression de profondeur. C’est clair que ça donne envie. Après ce n’est que du confort visuel, qui est déjà largement suffisant sur un MacBook Pro classique de 13 ».

Niveau rapidité de navigation en revanche : y’a pas photo ! Réponse instantanée aux commandes, pas de latence… L’ordinateur de mes rêves quoi. Clique automatiquement suivi de l’action, une navigation sur Internet très fluide sur Safari, apparition des dossiers instantanée. Mais, après comparaison, cette sensation est la même que celle ressentie sur le MacBook Air, lui aussi basé sur une mémoire flash. Donc si le rétina est trop cher je pourrais me rabattre sur le Air.

Je n’ai malheureusement pas pu pousser le test plus loin, les autres curieux se pressant derrière moi et les logiciels installés sur l’ordinateur peu importants. Je mettrai à jour à mon prochain passage avec le test de la webcam et de la lecture vidéo. Parce que, vue le prix, le test se doit d’être complet.

Bilan : si vous êtes amené à faire de la retouche photo ou du design web ou autre, la qualité d’écran n’est pas négligeable et fera la différence. On peut dire ce qu’on veut, cela n’a rien à voir avec le reste des écrans du marché. Les gamers y trouveront également un plus, notamment pour Diablo III. Mais, pour les autres franchement… ça ne vaut pas la peine de mettre plus de 1000 euros de plus que le MacBook Air alors que vous n’avez pas besoin de plus que ce que ce dernier peut vous offrir. La rapidité et l’efficacité, en réalité c’est tout ce qui compte pour un usage quotidien et simple. Et le MacBook Pro reste plus lourd que son petit frère le Air.

A suivre : les nouveautés du Google I/O de cette semaine. Une tablette Google Nexus à venir ?

See you soon !

Publicités

Asus ZenBook Prime : enfin un vrai challenger pour le MacBook Air ?

Beaucoup de réfractaires à Apple, que ce soit pour l’OS (Operating System) ou pour ses prix, se plaignaient de l’absence d’un équivalent sur le marché au MacBook Air, véritable nouveauté. Très fin et composé d’une mémoire totalement en flash, ce dernier était une vrai révolution dans le monde des ultrabook. Le flash permettant d’avoir un appareil plus léger et beaucoup plus rapide, car ce matériel occupe beaucoup moins de place pour une performance multipliée. Apple annonçait ainsi une rapidité multipliée par plus de 2,5 par rapport aux modèles composé d’un stockage avec disque dur.

Je dis « était » car il semblerait qu’Asus soit sur le point de proposer une réelle alternative au modèle Apple : le Asus ZenBook Prime UX31A. Derrière ce nom compliqué se cache un ultrabook amélioré (une version précédente avait déjà été lancée), prêt à conquérir les adeptes du flash, de la légereté et de la rapidité.

Je vous laisse admirer ci-dessous un comparatif des deux ordinateurs, en configuration maximale : MacBook Air 13,3 », Stockage flash 256 Go et le UX31A de Asus, aux mêmes configurations de base.

Image

Ainsi les principales différences sont :

– Le processeur : Asus intégrera le dernier né d’Intel, plus petit et performant, le Ivy Bridge alors que le MacBook d’Apple intègre celui de la génération précédente.

– Ecran : Brillant chez Apple, mate chez Asus.

– Connectique : 2 ports USB 2.0 pour Apple, alors qu’Asus s’offre des USB 3.0, permettant un transfert de fichiers plus rapide. Cependant, le MacBook Air s’offre le port Thunderbolt, 2 fois plus rapide que l’USB 3.0 (et 20 fois plus que l’USB 2.0) dans ce même domaine. Mais attention, il faut des périphériques adaptés. Il est utilisé notamment avec l’écran Thunderbolt d’Apple. Peu de périphériques sont compatibles aujourd’hui.

– La Garantie de base : de un an seulement chez Apple, il est souvent nécessaire de prendre une extension de garantie, couteuse.

– Le prix : là encore, Apple fait mal. Pour des caractéristiques quasi-identiques, l’utilisateur doit investir presque 200 euros de plus.

Donc sur le papier, Asus a toutes ses chances pour conquérir le coeur des amoureux d’ultrabook aux envies de mobilité et de rapidité. Pour plus d’informations sur la pratique, voici le test réalisé sur LaptopMag (en anglais).

Mais en résumé pour la pratique 

Les points positifs selon LaptopMag : Un écran de très grande qualité offrant des angles de vues impressionnants, Processeur rapide, un clavier au confort amélioré par la profondeur et l’éclairage des touches, et un système audio intéressant.

Les points négatifs soulevés par ce test : le TouchPad nécessite une petite configuration pour éviter les ratés, la rapidité n’est pas aussi performante qu’attendue mais reste très intéressante et la Webcam rencontre certaines difficultés en lumière faible.

Le Asus ZenBook Prime devrait sortir fin juin aux Etats-Unis, dès que Intel aura mis sur le marché son nouveau processeur, le Ivy Bridge. La commercialisation en Europe devrait suivre début juillet. Je publierais l’information officielle dès que celle-ci sera communiquée. A suivre…

See you soon !

Sources : Pc World, LaptopSpirit,