Test de la phablette Nokia Lumia 1520 : du bonheur taille XXL

Nokia Lumia 1520 vs iPhone 5

Premier aperçu lors de l’événement Gadget Live en octobre dernier

J’ai eu l’occasion de tester et re-tester des produits Apple et Android, mais jusque-là, Windows Phone manquait à l’appel. Mais ça c’était avant ! J’ai réussi à mettre la main sur un Nokia Lumia 1520 ce qui va me permettre de vous montrer les avantages/inconvénients de la phablette en même temps que mon ressenti du smartphone Nokia et brièvement de son OS. Vaste programme que je vais essayer de résumer un max, droit au but !

LA PHABLETTE EN ELLE-MEME

Le Nokia Lumia 1520 en bref c’est quoi ? Un smartphone de 6’’ avec un écran Full HD (1920×1080), avec 32 Gb de stockage (extensible avec une carte Micro SD, ô joie) et un processeur Snapdragon 800. En gros, c’est du bon smartphone sur le papier.

Et en pratique c’est :

– Un peu trop grand pour le passage d’appels (je ne peux presque plus me passer du kit mains libres).
– Parfait pour la consommation média (que j’ai plus que triplé) : applis de news, Internet, vidéos sur YouTube et importées sur le téléphone, Facebook, Twitter…
– Une fluidité du tonnerre, que j’avais déjà constatée sur les premiers modèles Lumia, y’a pas à dire, même mon iPhone est moins fluide.
– Un peu plus compliqué pour la rédaction de SMS (le clavier prend pas mal de place sur l’écran) mais on s’habitue vite et le retour à l’iPhone est difficile.
– Une batterie incroy-able et je pèse mes mots : 3 jours sans charge en consommation normale (musique, appels, SMS, quelques vidéos, et beaucoup de consommation média).
– Plus d’autonomie donc maintenant j’ai troqué mon iPod contre une appli de radio personnelle sur le Nokia Lumia, MixRadio : un vrai bonheur. Je peux écouter de la musique sans avoir peur de vider mon téléphone de sa batterie en 30 mn.
– La compatibilité 4G et NFC. J’ai découvert le NFC et franchement, c’est simple et efficace. Cela permet des échanges avec des cartes spécifiques, certains objets et d’autres smartphones équipés comme le Nexus 5 (contacts, photos et adresses internet par exemple). C’est encore mieux quand les deux téléphones partagent le même OS car on peut échanger des applications également.
Chargement sans fil avec un Fatboy ou autre chargeur sans fil, bien pratique.
– Un appareil photo de 20 Mpx, de quoi faire des bonnes photos avec les appli Nokia (Refocus, Glam Me, Nokia Carnet de Voyage…). Bref plus besoin d’appareil photo tierce.
– Une application Nokia Projecteur permettant de se connecter à n’importe quel écran connecté pour projeter dans le salon par exemple (et sans boitier tierce comme une certaine Apple TV).
– Petit + : je peux interagir avec l’écran même avec des gants. Pratique avec le froid qui arrive !

WINDOWS PHONE SUR LE NOKIA LUMIA 1520

Bon ça c’est pour le hardware. Vous allez me dire : « Oui mais y’a Windows Phone et Windows Phone c’est nul ». Je ne jette pas la pierre, je pensais la même chose mais…finalement c’est plutôt pas mal comme OS, malgré quelques lacunes.

Les + de Windows Phone

–  La fluidité
– Les tuiles dynamiques permettant de voir du contenu sans entrer dans l’application. Permet également de voir les notifications sur l’application concernée.
– L’intégration des réseaux sociaux à l’appli Contacts, pour voir dans les contacts les derniers statuts de vos amis et vos dernières interactions avec lui (SMS, Facebook, Mail…).
Coup d’œil (depuis la dernière MAJ, appelée Black) : permettant de voir, en un passage devant le capteur (en haut au centre) de votre téléphone, l’heure, les notifications (SMS, appels, messages vocaux, Facebook…) sans déverrouiller le smartphone. Cela consomme donc moins. Ensuite, il n’y a plus qu’à tapoter deux fois et votre écran s’allume. Tadaaa! Cela permet de moins user les boutons du téléphone.

Les – Windows Phone

–  Absence de centre de notification
– Pas de gestionnaire de fichier comme sur Android (pas de possibilité de visualiser les documents qui sont sur votre téléphone en mode explorateur de fichier). On ne peut pas sse passer d’un fil et échanger des données sans fil avec son ordinateur.
Transfert vers un MAC & PC très laborieux : en gros il faut passer par un logiciel tierce comme iTunes (Mon Windows Phone ou Zune) et donc c’est bien lourd (plein de problèmes de compatibilité et cela demande du temps), contrairement à Android. Encore plus lourd avec le MAC qui ne reconnaît pas le téléphone comme un périphérique.

REMARQUES IMPORTANTES

On pourrait dire qu’il y a peu d’applications, 200 000 contre environ 1 000 000 côté Android comme iOS… mais en fait il y a les indispensables : 20minutes, Snapchat (6snap), Instagram (6tag), Whatsapp, UGC, Gaumont, Google+, Facebook, McDo, Amazon, TVShow, Le Parisien, Le Monde, LinkedIn, Twitter … Seules 3 applications peuvent personnellement me manquer : LCL, SNCF Transilien (pour les gens comme moi qui habitent en banlieue) et Candy Crush (quoi que je m’en lasse un peu). Donc pas de gros obstacles sachant que ces mini lacunes ne devraient pas le rester pour longtemps (finger crossed).
Comptez 689,99 euros en nu (Cdiscount) et 399,99 euros chez SFR avec un forfait à 39,99 euros/mois pour cette phablette.
N.B : le Nokia Lumia 1520 ne prend en charge que le format NANO SIM. Pensez à récupérer une Nano SIM auprès de votre opérateur !

CONCLUSION

Pour résumer, c’est un très bon ressenti que j’ai côté smartphone malgré la taille, à laquelle on finit par s’habituer. Mon avis est plus mitigé sur l’OS qui manque encore d’éléments essentiels comme le centre de notifications ou le gestionnaire de fichier, ainsi que quelques applis. Mais malgré ses lacunes, je pense que l’OS va évoluer vers le mieux et rattraper son retard. A ce moment- là les Apple et cie auront du souci à se faire.

EN VIDÉO

Androline

Publicités

Une phablette, et pourquoi pas ? Le guide complet (1/2)

guideLe marché des phablettes est en pleine expansion, c’est indéniable. Ces smartphones à très grand écran, allant de 5 à 6,9 pouces environ se multiplient aujourd’hui. Mais pourquoi me direz vous? La réponse est simple : parce que ça marche. Avec déjà plus de 5 millions d’exemplaires vendus dans sa dernière version, et plus de 40 millions pour les modèles précédents, le Samsung Galaxy Note en est le parfait exemple. Mais aujourd’hui, Samsung n’est plus le seul acteur sur ce marché, et les autres constructeurs s’y mettent, pour notre plus grand bonheur. Il existe des phablettes pour tous les budgets et pour tous les goûts, de quoi nous poser réellement la question pour un éventuel achat.

Une phablette, c’est quoi ?

Trop grand pour être considéré comme un smartphone classique, mais aussi trop petit pour être une tablette, une phablette ou phablet est un appareil hybride situé entre les deux. Une phablette offre les fonctionnalités d’un smartphone (Appels, SMS, Surf 3G/4G) avec le confort d’un écran de tablette. Une phablette est aussi plus mobile qu’une tablette puisqu’elle peut, en général, rentrer dans une poche de jean. D’abord principalement destinées aux professionnels, d’où la présence d’un stylet dans les Samsung Galaxy Note, je vois de plus en plus de gens qui se servent d’une phablette dans leur vie de tous les jours.

Phablette: les avantages

Je vois quatre principaux avantages aux phablettes par rapport aux smartphones classiques. Tout d’abord, l’écran, qui offre un confort incomparable par sa taille. Regarder des vidéos est un vrai plaisir sur un écran aussi grand, et vous n’avez pas besoin de scroller sur les pages web ou dans vos applications car le téléphone affiche beaucoup plus de contenu qu’un smartphone ordinaire. Grâce aux phablettes, toute la page est lisible d’un seul coup d’œil.

Le deuxième avantage, selon moi, étant le multitâches. Un tel écran vous permet d’effectuer plusieurs actions en même temps, et certains smartphones tirent déjà parti de ça, comme le Galaxy Note, qui permet par exemple d’afficher une page web à gauche, et un document power point à droite de l’écran en même temps. Certes, à l’usage on ne se sert pas tout le temps de cette fonctionnalité, mais c’est toujours bien de pouvoir faire ça avec son smartphone.

Troisième avantage, très important aujourd’hui, l’autonomie. Qui dit grand smartphone, dit aussi grande batterie. Ces phablettes sont généralement des monstres niveau autonomie, et le Galaxy Note 3 peut se vanter de tenir jusqu’à 19h en communication, 10h en surf web, et presque 11h en lecture vidéo selon les tests 01net. Presque 2 jours en utilisation normale, ce qui s’avère être un très bon score aujourd’hui. Androline utilisant un iPhone, je sais que leur batterie ne va guère souvent au-delà d’une journée d’autonomie en utilisation normale.

Enfin, dernier avantage qui n’en est pas vraiment un, une phablette peut vous dispenser d’acheter une tablette. Quand on voit la taille d’écran d’une phablette par rapport à celle d’une tablette 7 pouces, on se dit que les phablettes pourraient facilement les remplacer vu la faible différence. Pourquoi acheter un smartphone et une tablette quand on peut avoir les deux d’un coup ? En tout cas, il n’y a pas vraiment d’intérêt à posséder une phablette 6 pouces et une tablette 7 pouces en même temps.

Phablette: les inconvénients

Le plus grand avantage d’une phablette est aussi son plus grand défaut: sa taille. En effet, la taille d’écran d’un tel appareil peut en rebuter plus d’un. Pour celles et ceux qui ont des petites mains, vous pouvez passer votre chemin car vous aurez du mal à utiliser un smartphone de 5 pouces ou plus. Et même si on essaie de nous faire croire le contraire, une phablette aura du mal à rentrer dans toutes les poches, et il vaudra mieux la transporter dans un sac.

Autrement, c’est une affaire de goût. J’entends beaucoup de gens qui n’osent pas passer à un smartphone à écran de plus de 4 pouces parce que c’est « trop grand » mais je peux vous assurer qu’il faut sauter le pas les yeux fermés. Un grand écran vous apporte beaucoup de confort, et vous aurez du mal à revenir vers un écran plus petit ensuite. Androline, qui teste en ce moment le Nexus 5 (4,95 Pouces), trouve son iPhone finalement bien inconfortable. Pour ce qui est des écrans de plus de 5 pouces, je peux comprendre que ça en rebute encore certains.

Et parce que téléphoner avec un engin de cette taille peut paraître ridicule, les constructeurs essaient de proposer des accessoires innovants afin de contourner le problème. C’est le cas de Samsung bien sûr avec sa Galaxy Gear, montre connectée qui permet de répondre aux appels. Asus a aussi tenté l’expérience, avec son FonePad Note 6, phablette de 6 pouces vendue avec un stylet qui permet de répondre aux appels. Mais au final, c’est peut être encore plus ridicule de répondre au téléphone avec une montre ou avec un stylet… Dernièrement, c’est Alcatel qui a eu l’idée d’une télécommande pour son One Touch Hero, smartphone de 6 pouces. La télécommande ressemble en fait à un téléphone mobile, et permet d’effectuer des appels sans sortir sa phablette grâce à un écran sur le terminal. A noter que cette télécommande n’est donc pas un vrai téléphone puisqu’elle ne possède pas de port SIM, et n’est pas utilisable sans son acolyte à proximité.

Phablette, faut-il se lancer?

Alors, faut il franchir le pas ? Je pense que oui. Même si les phablettes peuvent ne pas plaire à tout le monde, il s’agit là d’un produit qui a beaucoup d’avenir selon moi.  Je pense que les gens qui trouvent ça trop gros sont en fait des gens qui ont peur de se lancer, ou alors qui n’ont jamais vraiment testé ce genre d’appareil. Je connais très peu de possesseurs de phablettes qui ont été déçus par l’expérience, et les avis sur internet sont unanimes. C’est simple, une fois qu’on a goûté à la phablette, on ne veut plus revenir en arrière.

562333_10151959229607899_108352666_nPersonnellement, je ne sais si j’oserai tenter l’aventure car mon smartphone 4.5 pouces a déjà un peu de mal à rentrer dans toutes mes poches de jean. Les femmes n’auront pas vraiment ce problème puisqu’elles pourront aisément glisser une phablette dans leur sac à main. Cependant, alors que j’étais carrément retissant aux phablettes jusque là, je dois avouer que les tout derniers modèles, particulièrement le Nokia Lumia 1520 m’ont beaucoup impressionné.

Vais-je tenter l’expérience ? Seul l’avenir nous le dira…

Je vous donne rendez-vous dans la deuxième partie de cet article pour un coup d’œil sur les différents modèles de phablettes sur le marché.

Article par Androxis
@alexisandre92

Une phablette, et pourquoi pas ? Le guide complet (2/2)

Du choix pour tous les budgets

Comme je l’ai écrit dans la première partie de cet article, il existe aujourd’hui des phablettes pour tous les budgets, allant de moins de 300 euros et jusqu’à 1000 euros ou plus, prix nu. Presque tous les constructeurs s’y sont mis, nous laissant énormément de choix. La phablette est presque devenue la norme dans le monde du haut de gamme Android, avec des smartphones dépassant souvent les 5 pouces (Sony Xperia Z1, LG G2, Samsung Galaxy S4).  Du coup, il y a une tendance à la hausse de la taille des écrans de phablettes à proprement parler, pour se différencier des smartphones haut de gamme dits « traditionnels. » Je dirai qu’aujourd’hui, seuls les smartphones à partir de 5,5 pouces peuvent être considérés comme des phablettes.

Comme je ne pourrais pas citer tous les modèles tellement ils sont nombreux, je vais essayer de les classer par budget : petits et moyens budgets d’abord, budgets élevés ensuite, tout en détaillant les modèles les plus intéressants selon moi. Je vous conseille de cliquer sur les liens pour plus d’infos sur les devices en question car je ne pourrais pas non plus détailler toutes les spécifications.

Petite précision, je n’ai pas testé tous les modèles de ce guide, donc tout ce que j’écrirais dans l’article relèvera uniquement des spécificités techniques brutes, ou de ce que j’ai lu sur internet.

Nouveau : des phablettes pour budget serré

C’est donc tout nouveau : depuis cette année de nombreux constructeurs essaient de nous proposer des phablettes à des prix abordables. Voici un comparatif des modèles les plus intéressants selon moi:

Comparatif Phablettes 400 euros

La première marque qui me vient à l’esprit quand il s’agit de smartphone petits budgets est la marque Wiko. Ce constructeur d’origine français, basé à Marseille et aujourd’hui détenu par la société chinoise Tinno Mobile propose de nombreux smartphones sous Android à des prix plus que raisonnables et avec des spécifications techniques plutôt haut de gamme. Et justement, avec son Dark Side, Wiko nous propose une phablette avec un rapport qualité prix inégalable : 279 euros seulement. Niveau spécifications techniques, ce smartphone de 5,7 pouces se défend bien. On regrettera le manque de port Micro SD, seulement 1Go de mémoire RAM et l’absence de 4G… mais à ce prix là, on applaudit.

Evidemment, Samsung est aussi sur le créneau des phablets « petits prix » avec son Galaxy Mega 6.3. Je le trouve un peu cher par rapport à la concurrence, mais le fait que ce soit un Samsung peut en rassurer certains.

Du côté des autres constructeurs, on peut aussi citer Alcatel, Huawei, et Asus qui proposent tous les trois des phablettes pas trop chères. Le Alcatel One Touch Hero et le Asus FonePad Note 6 sont les deux seuls milieu de gamme à proposer une résolution Full HD. Ils se différencient tous les deux par leurs accessoires innovants, comme j’en ai parlé dans la première partie de ce guide. Le constructeur chinois Huawei est également présent sur le marché des phablettes avec son Ascend Mate, mais je ne le trouve pas extraordinaire par rapport à la concurrence, d’autant qu’il est un peu cher pour ce qu’il propose.

Enfin, pour ceux qui en ont marre d’Android, Nokia devrait proposer son Lumia 1320 sous Windows Phone 8. Pour l’avoir testé, le device est très joli et très fluide mais on regrettera l’appareil photo un peu faiblard par rapport à la concurrence dans cette gamme de prix. Pas de date de sortie annoncée malheureusement.

Des phablettes haut de gamme par tous les constructeurs

Même si les phablettes moyen de gamme se défendent bien, c’est surtout sur les modèles haut de gamme que ces smartphone se révèlent être de véritables bijoux technologiques. Voici un comparatif des principaux modèles haut de gamme:

Capture d’écran 2013-11-10 à 18.27.47

Véritable précurseur dans le domaine des phablets, Samsung règne aujourd’hui en maître sur ce marché. Avec son S-Pen et ses nombreuses applications dédiées, le Galaxy Note 3 est sûrement le smartphone phablet le plus abouti. Certains regretteront sa finition plastique faux cuir, mais son prix attractif en fait un véritable choix à ne pas laisser de côté. Samsung proposera sûrement des Offres de Remboursement sur ce produit avant Noël. A noter que le smartphone est compatible avec la Galaxy Gear, montre connectée du constructeur.

Le HTC One Max est pour moi le moins intéressant de la liste. Cependant, sa très bonne finition, tout comme son interface HTC Sense pourront en séduire plus d’un. Quant au Sony Xperia Z Ultra, je trouve dommage qu’il ne soit pas aussi bon en photo que son petit frère le Xperia Z1, mais la finition irréprochable, les applications Sony, et le fait qu’il soit waterproof sont des arguments de choix qui peuvent vous intéresser.

Toujours pareil, pour ceux qui en ont marre d’Android, Nokia va proposer son Lumia 1520 courant Novembre. Pour l’avoir essayé, l’écran est vraiment magnifique, et le device dans son ensemble est vraiment très soigné. Comme souvent avec les Nokia, le smartphone dispose également d’un très bon appareil photo 20 Mégapixels Pureview, avec optique Carl Zeiss. On notera aussi la présence de recharge sans fil directement dans le téléphone, chose qui avait disparu avec les derniers modèles du constructeurs.

Le Acer Liquid S2 se défend lui aussi très bien avec de bonnes caractéristiques et un prix très attractif : seulement 480 euros ! On pourra retenir que le smartphone permet d’enregistrer des vidéos en 4K (Ultra HD).

SAMSUNG CSCEnfin, dernier smartphone de la liste, le LG G Flex, qui sera proposé à un prix compris entre 700 et 800 euros. Cette phablette de 6 pouces dispose d’un écran incurvé, ce qui permet de considérablement réduire la taille du smartphone par rapport à la concurrence, comme le montre cette image. J’ai aussi lu que l’écran incurvé provoquait une bonne sensation au toucher, et qu’il permettait une immersion encore plus complète dans les vidéos. Seul bémol selon moi, la définition qui n’est que HD, et non Full HD, mais je pense que c’est surtout dû à des problèmes d’ordre technique à ce jour. Je rappelle que Samsung a aussi un smartphone à écran incurvé dans les tiroirs, incurvé à l’horizontale cette fois-ci, mais je n’avais pas assez d’infos sur le produit pour pouvoir le mettre dans le tableau. Le Samsung Galaxy Round devrait, lui, avoisiner les 1000 euros, quand même.

Et voilà, ainsi se termine mon guide des phablettes 2013. J’espère avoir été le plus complet possible pour vous permettre de faire votre choix.

Et vous, allez vous craquer pour une phablette à l’approche de Noël ?

Article par Androxis
@alexisandre92