Quelles alternatives à l’Iphone 7 ? Pourquoi payer 800€ alors que…

Alternative à l'iPhone 7 v2.png

Depuis 2007, les différents modèles d’iPhone ont rencontrés un véritable succès, Apple se retrouvant même au coude à coude avec le géant coréen Samsung au dernier semestre 2014 avec une part de marché de 19.7% dans la vente de smartphone. Cependant, la tendance est plutôt à la baisse depuis cette date. Aujourd’hui la compagnie à la pomme est légèrement en difficulté avec une part de marché redescendue à 12.5% (Znet septembre 2016).

En fait, Apple se repose un peu sur ses lauriers niveau avancées technologiques en ce moment et même les aficionados s’en rendent compte. Les prix de ses modèles, eux, ne baissent pourtant pas. Et la concurrence se fait progressivement une place. Si vous aussi vous êtes un iPhone lover mais que vous commencez à vous demander si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs… jetons un coup d’oeil aux concurrents de l’iPhone 7 ! Mais avant, petit rappel.

Lire la suite

Publicités

Quels objets high-tech emmener à la plage cet été ?

iPod Plage

Ça y est, c’est les vacances… on va pouvoir aller se bronzer sur la plage ! Et bronzer, c’est cool, mais bien équipé, c’est mieux. L’été, c’est un peu le moment de se déconnecter… mais pas trop ☺ La question: qu’est-ce qu’on va bien pouvoir emmener avec nous pour geeker un peu au soleil pendant ces longues journées ? Androline vous propose sa sélection des objets high-tech à emmener à la plage cet été.

Les objets à emmener

1) Un smartphone phablette ou une tablette 7-8 pouces

Nexus7Pourquoi ? Parce que le format est vraiment parfait pour consulter tous types de contenus : e-books, vidéos, surf internet… Pour les jeux, une vraie alternative aux consoles portables également : de nombreux titres d’excellente qualité existent aujourd’hui sur smartphones et tablette comme Asphalt, GTA, Modern Combat, Rayman… La batterie de ces appareils tiendra toute la journée voire plus. Attention à ne pas se la faire piquer 🙂


Des conseils ?
En tablette :
Apple iPad mini, la valeur sûre. A partir de 299€ en version classique. Et à partir de 399€ pour la version retina dotée d’un meilleur écran.
Google Nexus 7, la valeur sûre également pour ceux qui préfèrent Android. A partir de 229€.
Samsung Galaxy Tab S 8.4, vient tout juste de sortir et dispose d’un écran Super AMOLED apparemment magnifique… A partir de 399€.

En phablettes :
Nokia Lumia 1320, le meilleur rapport qualité prix. A partir de 269€. Si vous préférez du haut de gamme, Lumia 1520 mais plus cher, à partir de 539€.
Samsung Galaxy Note 3, la meilleure phablette sur le marché mais un peu chère, 479€. Sinon, il y a l’ancienne version, le Galaxy Note 2, à moins de 399€ désormais.
Huawei Ascend Mate, bonne finition, bonne batterie pour 279€ ou Wiko Darkside, 229€.

2) Un smartphone d’entrée de gamme

WikoCinkSlim2Pourquoi ? Parce qu’à la plage, vous ne voulez pas bousiller votre smartphone dernier cri à 700 euros avec du sable et de l’eau de mer. Le smartphone d’entrée de gamme est la bonne option : pour moins de 150 euros, il existe aujourd’hui des téléphones tout à fait capables de vous offrir le stricte minimum dans de bonnes condition (SMS, Appels, Whatsapp, Facebook, Internet). A ce prix là, on a moins peur de mettre ses doigts plein de sable dessus. Et puis de toute manière, c’est les vacances, on peut lâcher un peu nos smartphones 😉

Des conseils ?
Samsung Galaxy Trend, le carton de Samsung vendu à 119€. Son petit frère, le Galaxy Trend Lite est vendu 99€. Les deux produits disposent d’une offre de remboursement de 30€ jusqu’au 30 Septembre.
Nokia Lumia 520, la valeur sûre pour 119€ également. Sinon, il y a aussi le Nokia X, vendu 99€ en ce moment grâce à une offre de remboursement.
Wiko Cink Slim 2, Wiko Cink Peax 2, Wiko Cink Plus, Wiko Iggy… beaucoup de choix à moins de 150€ chez ce constructeur.

3) Un iPod

iPodClassicPourquoi ? Pour pouvoir écouter toute sa bibliothèque musicale sur la plage. Alors certes, nos smartphones d’aujourd’hui font tous lecteur MP3 mais les musiques prennent beaucoup de place sur la mémoire. Et ne me parlez pas des services de streaming musical comme Spotify et Deezer : à la plage, on a pas tout le temps du réseau, et encore moins à l’étranger. Rien de mieux que de pouvoir disposer de toutes ses chansons avec soi.

Des conseils ?
iPod Classic 160 Go dont la qualité et la longévité ne sont plus plus à prouver. Avec autant de stockage, vous êtes sûr d’avoir toute votre musique. 299€ tout de même.
iPod Touch, qui vient tout juste de baisser de prix. Très bon design et bien pour les jeux et les photos également, à partir de 209€.
iPod Nano, le petit iPod qui passe partout. Vous êtes limités à 16 Go par contre. Comptez 179€.

4) Une batterie de secours

ChargeurdeSecoursPourquoi ? Parce que c’est toujours au mauvais moment qu’on arrive en rade de batterie. Un chargeur de secours vous sauve la vie après une longue journée de plage à geeker sur le téléphone. Un must-have, pas que pour les vacances, mais aussi pour la vie de tous les jours. Attention cependant à ne pas oublier de la recharger avant de partir à la plage, ça serait bête.

Des conseils ?
Il en existe plein, pour moins de 30€ généralement. Vérifiez bien la capacité de la batterie externe comparée à celle de votre smartphone . Pour une utilisation optimale, le chargeur de secours doit avoir une batterie supérieure en mAh à celle de votre smartphone, pour permettre au moins une charge complète.

5) Une mini-enceinte

Capture d’écran 2014-07-15 à 19.52.06Pourquoi ? Parce qu’on est à la plage, on se détend et c’est toujours sympa de profiter de la musique entre amis. On met de l’ambiance quoi. Attention à ne pas mettre trop fort pour ne pas déranger vos voisins de serviette, tout le monde autour de vous ne veut pas forcément profiter de vos chansons 🙂

Des conseils ?
Mini enceinte Nokia MD-12, posez la sur une surface dure et les basses sont amplifiées. Vraiment un super son ! Attention, marche en bluetooth mais il faut acheter un câble jack pour se brancher avec fil, non inclus. 40€ environ pour l’enceinte.
Mini enceintes de type « capsule. » Il en existe de toutes les marques : XMI, eSecure. Vous savez, ce sont les petites enceintes un peu en forme de boule. Pas le meilleur son, pas de bluetooth, mais vraiment pas cher, moins de 20€. Suffit amplement pour la plage.

Les objets à éviter

1) Le smartphone étanche

faussebonneidéePourquoi pas ? C’est une bonne idée ça le smartphone étanche, on va pouvoir prendre des photos sous l’eau… mais non. Ça marche bien à la piscine dans de l’eau douce mais il est déconseillé de les utiliser dans de l’eau de mer, à cause du sel. Et puis souvent, les smartphones étanches sont des téléphones haut de gamme, alors vous ne voudriez tout de même pas le perdre malencontreusement dans l’eau ☺

L’alternative ? Une housse étanche pour mettre son smartphone dedans. Vous insérez votre précieux à l’intérieur, vous fermez attentivement et bim, vous pouvez emmener votre smartphone dans l’eau et dans le sable. Et même prendre des photos. Comptez moins de 20€.

2) Le smartphone à 700 euros

color_gold copiePourquoi pas ? Parce qu’on est à la plage, on ne veut pas abimer nos précieux smartphones avec du sable et de l’eau. Ça serait dommage quand même de perdre d’un coup les 700 euros claqués dedans. Et puis les vacances, c’est le moment de décrocher un peu. On aura tout le temps de les admirer et de les utiliser pendant le reste de l’année.

L’alternative ? Prendre un smartphone d’entrée de gamme pour les vacances, et laisser son smartphone haut de gamme à la maison. Voir point numéro 2.

3) L’appareil photo

pasbesoinPourquoi pas ? Parce qu’aujourd’hui, nos smartphones font de si belles photos que l’appareil photo est devenu presque inutile et surtout encombrant. Alors certes, j’ai conseillé de ne pas prendre son smartphone haut de gamme faisant des superbes photos, mais on est à la plage, pas besoin de faire des photos d’art. Sauf si vous êtes vraiment un spécialiste, un petit smartphone 5 mégapixels fera complètement l’affaire pour les photos de plage.

L’alternative ? Utiliser son smartphone, ou sa phablette/tablette (Voir point numéro 1) pour prendre des photos à la plage et les partager sur Facebook. Ça suffit amplement.

Et vous ? Quels objets high-tech emmenez-vous sur la plage cet été ? Discutez en sur notre Facebook !

Article par Androxis
@alexisandre92

Smartphone « nu » et forfait « low cost » : l’équation gagnante

Low Cost vs Opérateurs

Faut-il passer à un forfait « low cost » quitte à payer mon smartphone plus cher ? La réponse est sans doute un grand OUI, à condition d’être un minimum débrouillard. Dans cet article, je vais vous montrer qu’il est souvent plus intéressant d’acheter un smartphone « au prix fort » et avec un forfait « low cost » sans engagement plutôt qu’un smartphone subventionné, moins cher au départ, mais avec forfait engagé. Vous allez voir que le smartphone n’est pas forcément plus cher avec une offre sans engagement… les apparences sont parfois trompeuses.

Forfait « low cost » = « low service » ?

Aujourd’hui, et depuis l’arrivée de Free sur le mobile, de nombreux opérateurs dits « low cost » ont fait leur apparition sur le marché. Sosh (Orange), B and You (Bouygues Telecom) et Red (SFR) sont les trois marques sans engagement de nos opérateurs historiques. Certains MVNO (Opérateur de réseau mobile Virtuel) tels que Virgin Mobile ou encore NRJ Mobile proposent également des offres qui peuvent être considérées comme « low cost ».

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les offres « low cost » sont généralement très complètes en terme de services inclus (voir le comparatif des forfaits low cost sans engagements dans cet article). Il existe plusieurs forfaits suivant les opérateurs, à choisir selon vos besoins en voix, messages, et data. Mais quels sont les avantages et les inconvénients par rapport à un forfait chez un opérateur classique ?

Les plus :

+ Les options incluses : les forfaits « low cost » incluent généralement un maximum d’options, ils sont souvent tout compris et tout illimité : appels illimités, sms/mms illimités, data illimitée (avec fair use)… D’ailleurs, de plus en plus d’opérateurs « low cost » commencent à proposer la 4G dans leurs forfaits, ce qui les met à peu près au niveau des opérateurs « classiques » concernant les options incluses. Je rappelle aussi que tous les opérateurs « low cost » utilisent le réseau des opérateurs historiques, donc il n’y a pas de problèmes à ce niveau là.

+ Le prix : allant de 2 euros à 30 euros, ces forfaits « low cost » sont loin d’être « low service » et proposent des prix vraiment très attractifs pour le nombre de services/options inclus.

+ Pas d’engagement : les forfaits « low cost » sont en général sans engagement, et vous pouvez changer d’opérateur ou d’offre quand vous le voulez, contrairement aux forfaits « classiques » où vous devez rester au moins 12 voire 24 mois chez un même opérateur.

Les moins :

– Pas de smartphone subventionné : le forfait est vendu seul, sans mobile inclus, et il faut acheter son smartphone à part, à un prix de départ donc plus élevé. Attention, dans les faits, et c’est le but de cet article, un smartphone acheté nu ne revient pas forcément plus cher sur le long terme.

– Service client limité : la plupart des opérateurs « low-cost » disposent d’un service client limité, contrairement aux opérateurs classiques. Par exemple, il n’y a souvent pas de service client téléphonique, et il faut donc passer par internet : soit par mail, par forum interposé, ou par chat, ce qui implique d’être débrouillard. Tout se fait en ligne, et vous ne pouvez pas non plus vous rendre en boutique pour vous faire aider par un vendeur (à l’exception de certains opérateurs).

– Pas de points pour changer son mobile : les offres « low cost » ne proposent pas encore de points pour changer votre mobile à un prix avantageux tous les 2 ans. Mais il est souvent plus intéressant de payer son mobile au prix fort comme nous allons le voir dans cet article.

Les différentes offres « low cost »

Comme je l’ai dit plus haut, il existe de nombreux opérateurs à bas prix aujourd’hui. Tous proposent différentes offres selon les besoins de chacun. Les prix sont aujourd’hui à peu près les mêmes un peu partout, entre 2 et 25 euros suivant les forfaits. Smartphone oblige, nous nous intéresseront ici aux offres avec de l’internet, au moins 1Go. Quel est le le meilleur forfait sans engagement ? Voici le comparatif des forfaits « low cost » sans engagement, à la veille de Noël 2013 :

Comparatif Forfaits Low Cost Décembre 2013Plusieurs tendances se dégagent de ce comparatif. D’abord, on remarque que la plupart des opérateurs « low cost » proposent souvent deux forfaits tout compris : l’un aux alentour de 20 euros, l’autre vers 25 euros. Leur différence de prix s’explique soit par la vitesse du réseau 3G/H+ ou 4G, soit par la quantité de data incluse. Pour rappel, un débit 3G+ peut aller jusqu’à 14Mb/sec, un débit H+ jusqu’à 42Mb/sec et un débit 4G jusqu’à 100 voire 150Mb/sec pour une vitesse de connexion optimale. Attention, il faut un téléphone compatible pour pouvoir profiter de la H+ ou de la 4G. Certains aspects de ces offres peuvent faire la différence pour vous, comme le Wifi illimité, le service client téléphonique ou encore les sms illimités à l’international par exemple.

Pour ce qui est de la data, 3Go suffisent amplement pour le commun des mortels, et je n’ai moi même jamais dépassé 2,5Go d’utilisés en un mois. A vous de gérer ça au mieux en vous connectant en Wi-Fi dès que possible pour éviter de dépasser. Sosh propose un outil très sympa sur son site qui vous permettra d’évaluer votre consommation de données, à essayer ici.

L’autre tendance qui se dégage est que le forfait Free Mobile semble être l’offre la plus complète sur le papier, et avec le plus de data : 20Go d’internet. Attention toutefois, la qualité du réseau Free laisse vraiment à désirer selon les retours que j’ai lus sur internet, et il vaudra mieux aller chez un concurrent (B and You propose la 4G pour le même prix) quitte à payer un peu plus cher.

Quelques remarques :

  • L’offre 3Go Sosh semble inintéressante aujourd’hui par rapport à la concurrence car elle ne propose que de la 3G+ pour 19,99 euros, mais je pense que ça devrait changer prochainement vu que la 4G arrive sur le forfait 5Go dès le 9 janvier.
  • Ces offres très complètes peuvent toutes être agrémentées d’options payantes pour ajouter encore plus de services à votre forfait : assurance mobile, international, deezer, multi-sims, TV…
  • Le seul opérateur aujourd’hui à proposer un forfait « entre deux » est Virgin Mobile avec son offre « Wide wide surf » à 9,99 euros, intéressante pour les faibles consommateurs de voix, mais qui veulent un minimum d’internet.
  • Je n’ai pas intégré Joe Mobile dans ce comparatif car je ne sais pas vraiment ce qu’il vaut. Joe Mobile propose à peu près les mêmes offres, en plus d’une offre personnalisable, à partir de 5 euros par mois.

Ça coute plus cher d’acheter un smartphone nu ? La preuve que non.

Mais alors, est-ce que ça coute plus cher d’acheter un smartphone nu c’est à dire à son vrai prix, tout en choisissant une offre low cost ? En voici la réponse.

Pour effectuer ce calcul, j’ai choisi trois smartphones représentant les différents OS sur le marché avec leur prix nu : l’iPhone 5S 32Go, le Samsung Galaxy S4 et le Nokia Lumia 1020. Comme la plupart des opérateurs « low cost » proposent des forfaits à 19,99 (3Go Data) et 24,99 euros (5Go de data ou plus), j’ai détaillé les deux, tout en les comparants à des forfaits « classiques » 4G/H+ d’opérateurs, à peu près équivalents en terme d’options et de data. Pour chaque offre opérateur, j’ai détaillé le prix du mobile subventionné, ainsi que le prix du forfait car ils changent en fonction de l’engagement choisi. Voici le tableau, résumant le prix de chaque mobile sur 12 ou 24 mois, en fonction des offres :

Comparatif prix du mobile avec forfait, Décembre 2013.Bien sûr, ce tableau ne prend pas en compte tous les forfaits possibles, ni les potentielles réductions accordées sur les mobiles (baisses de prix, offres de remboursement…), cependant le constat est clair : sur 12 ou 24 mois, il est plus avantageux de payer son mobile au prix fort, avec un forfait « low cost » sans engagement. Certes, le forfait Bouygues Sensation 8Go propose plus de Data, mais 3 ou 5Go sont amplement suffisants.

D’ailleurs, qui dit sans engagement dit changement illimité d’opérateur si vous trouvez mieux ailleurs, ce qui n’est pas le cas dans les forfaits engagés. C’est tout benef’. Alors, à l’avenir, faites le calcul, vous verrez…

Comment éviter de payer son smartphone trop cher dès le départ ?

Oui, mais évidemment, ça fait mal au portefeuille de payer 500 ou plus d’un coup pour avoir son smartphone. Pour pallier à ça, plusieurs solutions existent :

Des smartphones à petit prix

Avec l’arrivée des offres « low cost, » les smartphones à petit prix se sont multipliés. Toutes les marques proposent aujourd’hui des smartphones à bas prix, sous Android comme sur Windows Phone mais ils sont parfois peu performants. Pour des bonnes performances sans vous ruiner, je vous conseille les marques suivantes : Wiko, Acer, Alcatel, Huawei… Les opérateurs « low cost » ont aussi leurs propres mobiles « low cost, » c’est le cas de Sosh et de son Mobile Sosh par exemple. Enfin, pour le top du top à bas prix, je vous recommande vivement de faire un tour sur le Play Store, où Google propose ses Nexus à un rapport qualité/prix inégalable. Le meilleur d’Android à partir de 300 euros, en test sur Androline ici. Peut être un article à venir sur les smartphones à petit prix prochainement sur le blog…

Le paiement étalé

Les opérateurs « low cost » proposent tous des mobiles à la vente sur leur site. Ils sont souvent moins chers (jusqu’à 100 euros de différence) qu’un mobile nu car ils disposent en fait de la surcouche opérateur et sont bloqués sur un réseau (déblocables gratuitement). Là où ça devient intéressant, c’est qu’ils proposent aussi d’étaler votre paiement : sur 4 mois (sans frais), et sur 12 ou 24 mois (frais applicables). Je vous conseille vivement le paiement étalé sur 4 mois car il est sans frais. Au final, ça revient un peu au même qu’un mobile subventionné et avec engagement, mais c’est un bon moyen de ne pas vous ruiner dès l’achat de votre smartphone.

La « Location de Mobile »

Dans la lignée du paiement étalé, certains opérateurs permettent la location de smartphone. Free Mobile, par exemple, propose de louer un Samsung Galaxy S4 pour 49 euros à la commande, puis 12 euros par mois pendant 24 mois. A la fin de l’engagement, vous pouvez rendre le mobile, en prendre un nouveau, ou l’acheter définitivement pour une certaine somme. Le concept est pas mal, mais ça vous engage auprès de free mobile, car la mensualité est majorée de 5 euros si vous quittez free, vous n’êtes jamais vraiment propriétaire du smartphone, et vous ne pouvez pas arrêter la location avant la fin des 24 mois.

Toujours chercher le meilleur prix sur internet

Mon dernier conseil, et sûrement le plus important, sera de toujours rechercher le meilleur prix sur internet, le web étant rempli de bons plans pour trouver un smartphone pas cher. Comme je vous l’ai dit, les opérateurs low cost, proposent généralement leurs téléphones 100 euros moins chers que le prix nu. Je vous conseille aussi tous les sites de E-commerce : Amazon, Rue Du Commerce, Cdiscount etc. qui font souvent des réductions ou des ventes flash sur les mobiles. Enfin, si vous voulez trouver le meilleur prix sur un smartphone (mais ça vaut aussi pour n’importe quel autre achat), pensez à utiliser Google Shopping, très simple à utiliser : vous rentrez le produit que vous recherchez, et il vous trouve le meilleur prix sur internet, pas bête.

Voilà, vous êtes désormais incollables sur les forfaits « low cost » … alors réfléchissez bien avant d’acheter un mobile à l’avenir 😉

Article par Androxis
@alexisandre92

Une phablette, et pourquoi pas ? Le guide complet (1/2)

guideLe marché des phablettes est en pleine expansion, c’est indéniable. Ces smartphones à très grand écran, allant de 5 à 6,9 pouces environ se multiplient aujourd’hui. Mais pourquoi me direz vous? La réponse est simple : parce que ça marche. Avec déjà plus de 5 millions d’exemplaires vendus dans sa dernière version, et plus de 40 millions pour les modèles précédents, le Samsung Galaxy Note en est le parfait exemple. Mais aujourd’hui, Samsung n’est plus le seul acteur sur ce marché, et les autres constructeurs s’y mettent, pour notre plus grand bonheur. Il existe des phablettes pour tous les budgets et pour tous les goûts, de quoi nous poser réellement la question pour un éventuel achat.

Une phablette, c’est quoi ?

Trop grand pour être considéré comme un smartphone classique, mais aussi trop petit pour être une tablette, une phablette ou phablet est un appareil hybride situé entre les deux. Une phablette offre les fonctionnalités d’un smartphone (Appels, SMS, Surf 3G/4G) avec le confort d’un écran de tablette. Une phablette est aussi plus mobile qu’une tablette puisqu’elle peut, en général, rentrer dans une poche de jean. D’abord principalement destinées aux professionnels, d’où la présence d’un stylet dans les Samsung Galaxy Note, je vois de plus en plus de gens qui se servent d’une phablette dans leur vie de tous les jours.

Phablette: les avantages

Je vois quatre principaux avantages aux phablettes par rapport aux smartphones classiques. Tout d’abord, l’écran, qui offre un confort incomparable par sa taille. Regarder des vidéos est un vrai plaisir sur un écran aussi grand, et vous n’avez pas besoin de scroller sur les pages web ou dans vos applications car le téléphone affiche beaucoup plus de contenu qu’un smartphone ordinaire. Grâce aux phablettes, toute la page est lisible d’un seul coup d’œil.

Le deuxième avantage, selon moi, étant le multitâches. Un tel écran vous permet d’effectuer plusieurs actions en même temps, et certains smartphones tirent déjà parti de ça, comme le Galaxy Note, qui permet par exemple d’afficher une page web à gauche, et un document power point à droite de l’écran en même temps. Certes, à l’usage on ne se sert pas tout le temps de cette fonctionnalité, mais c’est toujours bien de pouvoir faire ça avec son smartphone.

Troisième avantage, très important aujourd’hui, l’autonomie. Qui dit grand smartphone, dit aussi grande batterie. Ces phablettes sont généralement des monstres niveau autonomie, et le Galaxy Note 3 peut se vanter de tenir jusqu’à 19h en communication, 10h en surf web, et presque 11h en lecture vidéo selon les tests 01net. Presque 2 jours en utilisation normale, ce qui s’avère être un très bon score aujourd’hui. Androline utilisant un iPhone, je sais que leur batterie ne va guère souvent au-delà d’une journée d’autonomie en utilisation normale.

Enfin, dernier avantage qui n’en est pas vraiment un, une phablette peut vous dispenser d’acheter une tablette. Quand on voit la taille d’écran d’une phablette par rapport à celle d’une tablette 7 pouces, on se dit que les phablettes pourraient facilement les remplacer vu la faible différence. Pourquoi acheter un smartphone et une tablette quand on peut avoir les deux d’un coup ? En tout cas, il n’y a pas vraiment d’intérêt à posséder une phablette 6 pouces et une tablette 7 pouces en même temps.

Phablette: les inconvénients

Le plus grand avantage d’une phablette est aussi son plus grand défaut: sa taille. En effet, la taille d’écran d’un tel appareil peut en rebuter plus d’un. Pour celles et ceux qui ont des petites mains, vous pouvez passer votre chemin car vous aurez du mal à utiliser un smartphone de 5 pouces ou plus. Et même si on essaie de nous faire croire le contraire, une phablette aura du mal à rentrer dans toutes les poches, et il vaudra mieux la transporter dans un sac.

Autrement, c’est une affaire de goût. J’entends beaucoup de gens qui n’osent pas passer à un smartphone à écran de plus de 4 pouces parce que c’est « trop grand » mais je peux vous assurer qu’il faut sauter le pas les yeux fermés. Un grand écran vous apporte beaucoup de confort, et vous aurez du mal à revenir vers un écran plus petit ensuite. Androline, qui teste en ce moment le Nexus 5 (4,95 Pouces), trouve son iPhone finalement bien inconfortable. Pour ce qui est des écrans de plus de 5 pouces, je peux comprendre que ça en rebute encore certains.

Et parce que téléphoner avec un engin de cette taille peut paraître ridicule, les constructeurs essaient de proposer des accessoires innovants afin de contourner le problème. C’est le cas de Samsung bien sûr avec sa Galaxy Gear, montre connectée qui permet de répondre aux appels. Asus a aussi tenté l’expérience, avec son FonePad Note 6, phablette de 6 pouces vendue avec un stylet qui permet de répondre aux appels. Mais au final, c’est peut être encore plus ridicule de répondre au téléphone avec une montre ou avec un stylet… Dernièrement, c’est Alcatel qui a eu l’idée d’une télécommande pour son One Touch Hero, smartphone de 6 pouces. La télécommande ressemble en fait à un téléphone mobile, et permet d’effectuer des appels sans sortir sa phablette grâce à un écran sur le terminal. A noter que cette télécommande n’est donc pas un vrai téléphone puisqu’elle ne possède pas de port SIM, et n’est pas utilisable sans son acolyte à proximité.

Phablette, faut-il se lancer?

Alors, faut il franchir le pas ? Je pense que oui. Même si les phablettes peuvent ne pas plaire à tout le monde, il s’agit là d’un produit qui a beaucoup d’avenir selon moi.  Je pense que les gens qui trouvent ça trop gros sont en fait des gens qui ont peur de se lancer, ou alors qui n’ont jamais vraiment testé ce genre d’appareil. Je connais très peu de possesseurs de phablettes qui ont été déçus par l’expérience, et les avis sur internet sont unanimes. C’est simple, une fois qu’on a goûté à la phablette, on ne veut plus revenir en arrière.

562333_10151959229607899_108352666_nPersonnellement, je ne sais si j’oserai tenter l’aventure car mon smartphone 4.5 pouces a déjà un peu de mal à rentrer dans toutes mes poches de jean. Les femmes n’auront pas vraiment ce problème puisqu’elles pourront aisément glisser une phablette dans leur sac à main. Cependant, alors que j’étais carrément retissant aux phablettes jusque là, je dois avouer que les tout derniers modèles, particulièrement le Nokia Lumia 1520 m’ont beaucoup impressionné.

Vais-je tenter l’expérience ? Seul l’avenir nous le dira…

Je vous donne rendez-vous dans la deuxième partie de cet article pour un coup d’œil sur les différents modèles de phablettes sur le marché.

Article par Androxis
@alexisandre92

Une tablette oui, mais pour quoi faire?

Dans ma quête pour inspirer mon entourage dans l’acquisition de nouvelles technologies, je me suis heurtée au fameux « mais à quoi ça sert ? ». Notamment au sujet de ces nouvelles venues dans les usages : la tablette tactile.

Tablettes

Avec ses « Mais je peux déjà faire ça avec mon smartphone » ou « J’ai déjà un ordinateur portable » la tablette peine à se faire une place dans certains foyers qui n’en voient pas l’utilité. Alors penchons nous la dessus.

Atouts principaux : mobilité, connectivité sans fil, connectivité avec autres écrans, applications, claviers pouvant être achetés séparément et amovibles quand bon vous semble, tactile, batterie haute autonomie (environ 10h).

La question n’est pas tant ce qu’on peut faire avec mais que fait-on vraiment avec en fin de compte dans la vie de tous les jours? 

1. On regarde des vidéos. Le clavier en moins une tablette permet une visualisation de vidéos vraiment agréable, notamment pendant les longs voyages en TGV par exemple ou dans l’avion (en ligne ou directement en local sur la tablette). La possibilité d’avoir une connexion 3G ajoute aussi au charme de la tablette : accès à la vidéo en mobilité, sur un écran suffisamment grand et de qualité.

1 bis. On peut regarder la TV en direct et utiliser sa tablette comme télécommande (sous réserve que votre Fournisseur d’Accès Internet propose l’application – dans mon cas il s’agit de Bbox tab de Bouygues Telecom) ! Enfin je vais pouvoir regarder ma série pendant que mon amoureux regarde le foot. Et pourquoi pas lui faire une blague de temps en temps en changeant les chaines :p. Un vrai bonheur. Comme quoi, même quand on a un ordinateur et un smartphone, on peut utiliser la tablette chez soi.

2. Partage de photos. En réunion de famille ou au boulot, on se passe la tablette ou on la connecte à la télé pour plus de confort. Un partage ainsi aisément ses photos de vacances ou ses folies du week-end.

3. On échange des fichiers. Certaines tablettes ayant en plus un port USB (oui je dis certaines car l’iPad n’en est pas pourvu), l’échange de fichiers professionnels ou personnels est facilité, pas besoin d’un ordinateur portable, lourd et encombrant et un plus par rapport au smartphone. Les tablettes avec clavier amovibles telles que l’Asus Transformer, la Samsung Ativ Smart PC, la Vaio Duo 11 par exemple en sont pourvues.

4. On peut lire des documents de manière très agréables : pdf, livres numériques, magazines.

5. On se tient informer sur Twitter en allant lire les articles tweetés qui nous intéressent. Beaucoup plus facile depuis une tablette que sur l’écran d’un smartphone sur lesquels on lit seulement les tweets en eux-mêmes.

6. On utilise nos applications préférés grandeur nature. Croyez-moi Angry Bird, Google Maps, Google Earth, Flipboard ou Dropbox valent beaucoup plus le coup en 7″ ou 10″.

7. Dans le milieu professionnel, un réel atout pour les présentations. On peut ainsi avoir ses notes à portée de main sans s’encombrer d’un ordinateur, voyant et pas pratique pour une bonne visualisation en présentation orale. La tablette permet de 1) Avoir ses notes à portée de main 2) Faire passer les slides et intéragir avec la présentation.

8. Certaines tablettes permettent également, avec des claviers vendus séparément et des applications de bureautiques, de travailler de la même manière que sur un ordinateur, avec l’atout mobilité et les applications malines en plus! Pour cela, la nouvelle venue dans le monde des tablettes, la Windows Surface Pro, est l’une des meilleures sur le marché.

Personnellement j’utilise smartphone, ordinateur portable et tablette. J’en ai un usage très différent. J’utilise mon ordinateur pour rédiger des travaux lourds types mémoires, dossiers ou présentations. Ma tablette me sert en vacances, week ends ou dans mon lit quand je veux regarder mes séries US, lire un magazine, jouer à Candy Crush, suivre mon Twitter ou regarder des vidéos sur YouTube. Mon portable me sert pour mettre à jour mon profil Facebook, téléphoner, envoyer des sms et regarder un itinéraire ou regarder le statut des trains.

En bref, les atouts principaux de la tablette par rapport:

– Au smartphone : la taille de l’écran et la capacité bureautique.

– À l’ordinateur : la légéreté, l’absence de clavier quand on le souhaite et  les applications.

Et vous, comment utilisez-vous votre tablettes ?