[Test] Xperia M2, le milieu de gamme 4G de Sony

TestSonyXperiaM2

La 4G, tout le monde s’y met. Les opérateurs poussent à fond leurs nouvelles offres et espèrent une démocratisation rapide de cette technologie. D’abord incluse surtout dans des smartphones haut de gamme, la 4G arrive aujourd’hui sur des smartphones milieu de gamme, et même sur des entrée de gamme à moins de 200€.

Chez Sony, pas encore d’entrée de gamme 4G, mais un nouveau milieu de gamme avec cette techno : le Xperia M2 à 250€. Comme d’habitude on retrouve le design classique Sony avec apparence verre et contours aluminium, même si nous sommes en réalité sur du plastique ici, milieu de gamme oblige. Niveau specs, on a ici un écran 4,8 pouces 960 x 540 (229 ppi), 8 Go de mémoire, extensible via Micro SD (32 Go max), un processeur Qualcomm Snapdragon 400 Quad-Core 1,2 GHz épaulé par 1 Go de RAM, un appareil photo 8 Mégapixels avec flash, une caméra frontale pour la visio et les selfies, la 4G bien entendu, et une batterie 2300 mAh. Le tout tourne sous Android 4.3, et le smartphone est disponible en noir, blanc et violet. Il n’est malheureusement pas waterproof, contrairement au reste de la gamme Sony.

Les bons points du Sony Xperia M2

Pour un milieu de gamme, le Sony Xperia M2 dispose d’un design très réussi. Le smartphone est fin et reprend les codes de la gamme Xperia. Certes, c’est du plastique, et on s’en rend compte en le prenant en main, mais le visuel est très bon.

J’apprécie l’interface Android de Sony, assez sobre, mais ce point dépendra de vos goûts. Sony a implémenté ses propres services dans le smartphone, à savoir Playstation, Walkman et Sony Entertainment Network pour la musique et les films, ce qui plaira aux amateurs de contenus. Gros plus, l’interface photo est vraiment pas mal, et Sony a inclus énormément d’options, comme à son habitude.

Les performances du smartphone sont vraiment très bonnes, et je n’ai vu aucun ralentissement. L’autonomie est bonne. Au final, on se retrouve avec un beau smartphone 4G, assez puissant et rapide, pour seulement 250 euros. De quoi aider à la démocratisation de cette technologie.

Le Xperia M2 (à gauche) ressemble beaucoup au Xperia Z1 (à droite), mais il est en plastique.

Le Xperia M2 (à gauche) ressemble beaucoup au Xperia Z1 (à droite), mais il est en plastique.

Ce que j’aime moins dans le Sony Xperia M2

Le design du Sony Xperia M2 est très réussi, mais il y a une énorme perte d’espace sur le haut et le bas du terminal, comme souvent chez Sony, ce qui rend le smartphone très grand, là où la concurrence fait moins encombrant dans les mêmes tailles d’écran. Comme je l’ai expliqué plus haut, on ressent très vite que c’est du plastique et non du verre. Les bords sont caoutchouteux et pas très quali, mais n’oublions pas que nous sommes sur un smartphone milieu de gamme. L’avant et le dos attirent énormément les traces de doigts. L’écran est bon mais pas hyper lumineux et il y a beaucoup de reflets en utilisation en plein soleil, ce qui gêne la visibilité. Bizarrement, on a aussi l’impression que l’écran est très « enfoncé » dans le smartphone plutôt que de toucher directement le verre. Aussi, ce n’est pas de la HD, dommage.

Gros point noir, on nous annonce 8 Go de mémoire embarquée, quand le smartphone en fait en réalité 5, avec seulement 4,5 Go de libres au démarrage du smartphone. Bien sûr, on pourra rajouter de la mémoire avec une carte Micro SD, mais seulement jusqu’à 32 Go. Côté photos, grosse déception. Les clichés ne sont franchement pas terribles pour du 8 Mégapixels. On pourrait s’attendre à mieux venant de Sony et sa technologie Exmor RS, qui a tout de même une certaine légitimité dans la photo. Les clichés sont en 5 Mégapixels seulement en mode 16/9ème et il faut passer en 4/3 pour avoir du 8 Mégapixels. L’appareil photo frontal n’est vraiment pas top non plus.

Enfin, deux énormes déceptions pour moi. D’abord, le smartphone n’est pas waterproof, contrairement au reste de la gamme Xperia. C’est vraiment dommage car c’est un des grands points forts de Sony, d’autant plus que le smartphone avait été présenté comme waterproof lors du MWC. Je ne sais pas pourquoi cette fonction a été retirée. Pire encore, incompréhension totale, c’est un smartphone neuf, qui vient de sortir, et il ne dispose même pas de la dernière version d’Android (4.4 KitKat), alors que le Z1 sorti il y a plus d’un an a déjà reçu cette mise à jour.

Comme sur le Xperia Z1 (à gauche), le Xperia M2 (à droite) attire les trâces de doigts et les reflets.

Comme le Xperia Z1 (à gauche), le Xperia M2 (à droite) attire les traces de doigts et les reflets.

Le verdict

En conclusion, le Sony Xperia M2 est un smartphone 4G milieu de gamme, et on en a pour son argent. Avec l’arrivée des forfaits 4G abordables, ce nouveau Xperia devrait trouver sa place sur le marché. Le mobile est élégant et performant et devrait plaire à pas mal de monde. On commence à se retrouver avec des grands écrans, 4.8 pouces ici, même sur des milieu de gamme, ce qui est une très bonne chose. Il faudra par contre fermer les yeux sur certaines incohérences pénalisantes, comme une qualité photo pas folichonne, un écran peu lumineux, Android en version 4.3 seulement, ou encore l’absence de Waterproof. Attention à bien garder un œil sur la concurrence, qui devrait arriver prochainement avec des modèles similaires, et peut être moins chers.

6,5/10

Les Plus

  • Le design élégant…
  • Les fonctionnalités photos nombreuses…
  • L’interface et les services Sony
  • La 4G
  • Les performances
  • Le prix

Les Moins

  • … mais très plastique au toucher
  • … mais la qualité des clichés n’est pas au RDV
  • Encombrant par rapport à cette taille d’écran
  • Ecran peu lumineux et beaucoup de reflets
  • Attire les traces de doigts
  • Seulement 4,5 Go utilisables
  • Où est passé le waterproof ?
  • Android 4.3 alors que 4.4 est sorti

Article par Androxis
@alexisandre92

Publicités

Une phablette, et pourquoi pas ? Le guide complet (2/2)

Du choix pour tous les budgets

Comme je l’ai écrit dans la première partie de cet article, il existe aujourd’hui des phablettes pour tous les budgets, allant de moins de 300 euros et jusqu’à 1000 euros ou plus, prix nu. Presque tous les constructeurs s’y sont mis, nous laissant énormément de choix. La phablette est presque devenue la norme dans le monde du haut de gamme Android, avec des smartphones dépassant souvent les 5 pouces (Sony Xperia Z1, LG G2, Samsung Galaxy S4).  Du coup, il y a une tendance à la hausse de la taille des écrans de phablettes à proprement parler, pour se différencier des smartphones haut de gamme dits « traditionnels. » Je dirai qu’aujourd’hui, seuls les smartphones à partir de 5,5 pouces peuvent être considérés comme des phablettes.

Comme je ne pourrais pas citer tous les modèles tellement ils sont nombreux, je vais essayer de les classer par budget : petits et moyens budgets d’abord, budgets élevés ensuite, tout en détaillant les modèles les plus intéressants selon moi. Je vous conseille de cliquer sur les liens pour plus d’infos sur les devices en question car je ne pourrais pas non plus détailler toutes les spécifications.

Petite précision, je n’ai pas testé tous les modèles de ce guide, donc tout ce que j’écrirais dans l’article relèvera uniquement des spécificités techniques brutes, ou de ce que j’ai lu sur internet.

Nouveau : des phablettes pour budget serré

C’est donc tout nouveau : depuis cette année de nombreux constructeurs essaient de nous proposer des phablettes à des prix abordables. Voici un comparatif des modèles les plus intéressants selon moi:

Comparatif Phablettes 400 euros

La première marque qui me vient à l’esprit quand il s’agit de smartphone petits budgets est la marque Wiko. Ce constructeur d’origine français, basé à Marseille et aujourd’hui détenu par la société chinoise Tinno Mobile propose de nombreux smartphones sous Android à des prix plus que raisonnables et avec des spécifications techniques plutôt haut de gamme. Et justement, avec son Dark Side, Wiko nous propose une phablette avec un rapport qualité prix inégalable : 279 euros seulement. Niveau spécifications techniques, ce smartphone de 5,7 pouces se défend bien. On regrettera le manque de port Micro SD, seulement 1Go de mémoire RAM et l’absence de 4G… mais à ce prix là, on applaudit.

Evidemment, Samsung est aussi sur le créneau des phablets « petits prix » avec son Galaxy Mega 6.3. Je le trouve un peu cher par rapport à la concurrence, mais le fait que ce soit un Samsung peut en rassurer certains.

Du côté des autres constructeurs, on peut aussi citer Alcatel, Huawei, et Asus qui proposent tous les trois des phablettes pas trop chères. Le Alcatel One Touch Hero et le Asus FonePad Note 6 sont les deux seuls milieu de gamme à proposer une résolution Full HD. Ils se différencient tous les deux par leurs accessoires innovants, comme j’en ai parlé dans la première partie de ce guide. Le constructeur chinois Huawei est également présent sur le marché des phablettes avec son Ascend Mate, mais je ne le trouve pas extraordinaire par rapport à la concurrence, d’autant qu’il est un peu cher pour ce qu’il propose.

Enfin, pour ceux qui en ont marre d’Android, Nokia devrait proposer son Lumia 1320 sous Windows Phone 8. Pour l’avoir testé, le device est très joli et très fluide mais on regrettera l’appareil photo un peu faiblard par rapport à la concurrence dans cette gamme de prix. Pas de date de sortie annoncée malheureusement.

Des phablettes haut de gamme par tous les constructeurs

Même si les phablettes moyen de gamme se défendent bien, c’est surtout sur les modèles haut de gamme que ces smartphone se révèlent être de véritables bijoux technologiques. Voici un comparatif des principaux modèles haut de gamme:

Capture d’écran 2013-11-10 à 18.27.47

Véritable précurseur dans le domaine des phablets, Samsung règne aujourd’hui en maître sur ce marché. Avec son S-Pen et ses nombreuses applications dédiées, le Galaxy Note 3 est sûrement le smartphone phablet le plus abouti. Certains regretteront sa finition plastique faux cuir, mais son prix attractif en fait un véritable choix à ne pas laisser de côté. Samsung proposera sûrement des Offres de Remboursement sur ce produit avant Noël. A noter que le smartphone est compatible avec la Galaxy Gear, montre connectée du constructeur.

Le HTC One Max est pour moi le moins intéressant de la liste. Cependant, sa très bonne finition, tout comme son interface HTC Sense pourront en séduire plus d’un. Quant au Sony Xperia Z Ultra, je trouve dommage qu’il ne soit pas aussi bon en photo que son petit frère le Xperia Z1, mais la finition irréprochable, les applications Sony, et le fait qu’il soit waterproof sont des arguments de choix qui peuvent vous intéresser.

Toujours pareil, pour ceux qui en ont marre d’Android, Nokia va proposer son Lumia 1520 courant Novembre. Pour l’avoir essayé, l’écran est vraiment magnifique, et le device dans son ensemble est vraiment très soigné. Comme souvent avec les Nokia, le smartphone dispose également d’un très bon appareil photo 20 Mégapixels Pureview, avec optique Carl Zeiss. On notera aussi la présence de recharge sans fil directement dans le téléphone, chose qui avait disparu avec les derniers modèles du constructeurs.

Le Acer Liquid S2 se défend lui aussi très bien avec de bonnes caractéristiques et un prix très attractif : seulement 480 euros ! On pourra retenir que le smartphone permet d’enregistrer des vidéos en 4K (Ultra HD).

SAMSUNG CSCEnfin, dernier smartphone de la liste, le LG G Flex, qui sera proposé à un prix compris entre 700 et 800 euros. Cette phablette de 6 pouces dispose d’un écran incurvé, ce qui permet de considérablement réduire la taille du smartphone par rapport à la concurrence, comme le montre cette image. J’ai aussi lu que l’écran incurvé provoquait une bonne sensation au toucher, et qu’il permettait une immersion encore plus complète dans les vidéos. Seul bémol selon moi, la définition qui n’est que HD, et non Full HD, mais je pense que c’est surtout dû à des problèmes d’ordre technique à ce jour. Je rappelle que Samsung a aussi un smartphone à écran incurvé dans les tiroirs, incurvé à l’horizontale cette fois-ci, mais je n’avais pas assez d’infos sur le produit pour pouvoir le mettre dans le tableau. Le Samsung Galaxy Round devrait, lui, avoisiner les 1000 euros, quand même.

Et voilà, ainsi se termine mon guide des phablettes 2013. J’espère avoir été le plus complet possible pour vous permettre de faire votre choix.

Et vous, allez vous craquer pour une phablette à l’approche de Noël ?

Article par Androxis
@alexisandre92